Former

Renforcer les capacités des parties prenantes dans l'application des lois.

Observer

Observer,documenter et informer les parties prenantes et le public.

Influencer

Communiquer et suivre les dénonciations et les mesures prises.

Coordonner

Harmoniser les approches/méthodes et coordonner les interventions

Vérifier et auditer

Auditer et améliorer le système d'observation indépendante.

Dénonciations

Suivre les dénonciations et les mesures prises par les parties.

Arrow
Arrow
Slider

Au cours de la 10ème réunion de coordination des activités d'Observation indépendante externe (RC-OIE), les membres de la coordination ont pu évaluer l'état d'avancement de quelques uns des projets d'OIE mise en œuvre par les membres de la coordination en 2014.

Il s'agit notamment du Système normalisé de l'observation indépendante externe (SNOIE) du projet OE-FLEGT2, piloté par SAILD et FODER, du projet LFR (Tackling deforestation through linking FLEGT and REDD) et le projet observatoire national des conversions des forêts pilotés respectivement par FODER et CED.

- Le SNOIE, développé par SAILD et FODER, regroupe un certain nombre d'organisations de la société civile qui mène les activités d'observation indépendante externe des forêts. Ce système, a été développé pour entre autres corriger l'Absence d’outils méthodologiques harmonisés et faible plaidoyer postdénonciation. Dans le cadre du processus de mise en œuvre de ce système, les deux organisations ont déjà entre autres réalisé des enquêtes, consultation des parties prenantes et documentation du système national d’OIE, conçu un fascicule de documentation sur l’OIE et les outils, préparer et organiser une session de formation sur l’OIE normaliséeet mis en œuvre du système national d’OIE (observation-dénonciation, vérification, et plaidoyer ou lobbying).

Plusieurs actions imminentes dans la cadre du projet du SNOIE, sont prévues notamment, la préparation et l'organisation d'un atelier de validation du système et des outils d’OIE normalisée, la production de 200 exemplaires en français et en anglais de la description du système national d’OIE et du fascicule de documentation, la réalisation de l'audit du fonctionnement du système normalisé d'OIE par un consultant, relookage de la plateforme logginoff, et publication de la documentation rassemblée sur l’OI et en faire la promotion(suite des travaux Global Withness–FODER et FERN) et la préparation et organisation d'un atelier de restitution de clôture du projet.

- Le projet LFR (Tackling deforestation through linking FLEGT and REDD), mis en place depuis 15 mois par FODER, a déjà réalisé plusieurs activités. Il s’agit notamment de l’Identification des indicateurs et développement de la méthodologie de suivi, la réalisation d’une étude de référence, l’élaboration de la stratégie de plaidoyer et le choix des indicateurs prioritaires, la formation des CC et CRG à la gestion et au suivi de la gestion des revenus forestiers destinés aux communautés et enfin la réalisation d’un test suivi de l’amendement de la méthodologie de suivi. Des indicateurs prioritaires pour la mise œuvre du projet ont également été déjà retenus. Ils sont au nombre de trois : l’accès des communautés et acteurs locaux aux informations sur le REDD+, la gestion des revenus destinés aux communautés et le respect des obligations sociales par les entreprises forestières.

Plusieurs actions imminentes à mettre en œuvre dans le projet LFR sont attendues. Il s’agit entre autres de la finalisation des outils de collecte des données la formation à l’utilisation de la méthodologie et à la collecte de données, la collecte des données sur le terrain, le développement des outils de plaidoyer, l’information et sensibilisation des communautés sur leurs droits sur les ressources, le CLIP et autres besoins identifiés.

- L’analyse des défis de la mise en œuvre de l’APV-FLEGT au Cameroun, porté par le CED, vise à renforcer la crédibilité de l’APV face aux menaces liées aux changements d’utilisation des terres forestières au Cameroun, à assurer en collaboration avec d’autres parties prenantes le suivi des changements d’utilisation des terres forestières et les risques associés. L’un des résultats attendus à l’issue de ce projet est la création d’un lien entre l’observatoire des conversions et une base de données (internet) à jour des cas de non-respect des dispositions légales rapportés par les leaders communautaires, les représentants des CPF et OSC locales est accessible aux décideurs et à toutes les autres parties prenantes du secteur forestier. A ce jour, une étude sur les avancées et les faiblesses de l’OI est en train d’être produit par le CED. Il pourrait être rendu au mois de juillet 2015, selon les responsables de l’OSC. L’achat d’une ligne verte, l’élaboration des supports de formations, le renforcement des capacités des membres des OSC locales… sont entre autres les activités imminentes à réaliser dans le cadre de ce projet.

{jcomments on}

 

 

Play
Slider
  • membre1
  • membre2
  • membre3
  • membre4
  • membre5
  • membre6
  • membre7
  • membre8
  • membre9
  • membre10
  • membre11
  • membre12
  • membre13
  • membre14
  • membre15
  • membre16